Yllis

Plante, √ī ma plante, dis-moi comment est mon sol ?

En ces temps de froidure (bienvenue !!), les travaux dehors sont plus limit√©s. L’occasion de faire une exploration un peu plus en profondeur du terrain sur lequel je cultive depuis un an.

La terre de mon potager est limoneuse (limono-fin-argileuse pour √™tre pr√©cise), elle se gorge facilement d’eau. Il y a eu peu de cultures dessus pendant longtemps, donc une sorte de petite prairie avant la mise en culture. Je pense qu’elle est donc riche en humus et en azote.

Que disent les plantes qui poussent “spontan√©ment” dessus ? Est-ce qu’elle corroborent les caract√©ristiques du sol que j’observe ?

Malgr√© les temp√©ratures nocturnes n√©gatives un certain nombre d’adventices sont pr√©sents. Pour les herbes que je ne reconnais pas, je m’aide de l’application Pl@ntNet.

J’ai pu rep√©rer des orties (Urtica dioica), des pissenlits (laiterons des champs) et du lierre grimpant en bordure de terrain. Dans les all√©es et le long des planches, j’ai not√© la pr√©sence de lamiers blancs (“l’ortie blanche”), de renoncules rampantes, de luzerne, de laitue vireuse, de primev√®re coucou (Pimula veris), de lierre terrestre (glechome), de chiendent et d’achill√©e millefeuille. Je sais aussi qu’√† l’automne j’ai d√©racin√© plusieurs morelles noires.

Alors, voyons comment ces plantes nous parlent du sol et ce que je peux en apprendre (en m’aidant d’internet et de bouquins…)

Le long des planches

Lamiers blancs

Lamiers blancs

Le lamier cro√ģt g√©n√©ralement sur des sols humides et dans des milieux eutrophiles (forte activit√© biologique, riches en √©l√©ments min√©raux).
Renoncules

Renoncules

Cette plante pousse dans des sols gorg√©s d’eau et en mati√®re organique. Cela peut √™tre des terres lourdes et argileuses, avec un pH l√©g√®rement acide. De nombreuses ressources pointent que la renoncule est une plante bio-indicatrice d’un sol hydromorphe.
Luzerne

Luzerne


La luzerne fait partie des fabac√©es et va donc fixer dans le sol l’azote atmosph√©rique.
Laitue vireuse

Laitue vireuse

Apparemment la laitue vireuse apprécie les sols enrichis en azote. (1)
Coucou

Coucou

La primev√®re “coucou” est mentionn√© dans beaucoup d’ouvrages comme li√©e √† un sol calcaire (et souvent sur des sols √† pH √©lev√©).
Lierre terrestre

Lierre terrestre

Le lierre terrestre indiquerait un engorgement en mati√®re organique v√©g√©tale (bois mort, terreau de feuilles, etc). C’est une plante int√©ressante car mellif√®re (et apparemment efficace contre les maux de gorge !). Ce lierre n’a rien √† voir avec le lierre grimpant m√™me si son nom peut le laisser croire.
Chiendent

Chiendent

Signe de sols compactés et très riches en azote.
Achillée millefeuille

Achillée millefeuille

L‚Äôachill√©e millefeuille est “caract√©ristique des prairies. Elle va lever sa dormance lorsque le sol est fortement lessiv√© et a perdu son fer et son calcium qui permettent la coh√©sion du sol. Elle aura un effet physique sur le sol en retenant la terre via son syst√®me racinaire. Peut servir de paillage. Qualit√© cicatrisante. Par son odeur √Ęcre, elle repousse les insectes nuisibles aux cultures et est appr√©ci√©e des pollinisateurs.”

Enfin la morelle noire, souvent pr√©sente √† l’automne dans le potager serait le signe d’un sol limoneux, faiblement acide et riche en azote.

En bordure de potager

Lierre grimpant, laiterons des champs et orties trouv√©s en bordure indiquent une pr√©sence forte d’azote, beaucoup d’humus et beaucoup d’eau.

Donc ?

Au final, m√™me si parfois c’est un peu contradictoire, il en ressort que le sol est limoneux, se gorge facilement d’eau, avec beaucoup (trop ?) d’azote et d’humus.

Cela correspond à ce que je peux observer par ailleurs !

(1) A l’occasion de cette recherche, j’ai d√©couvert que la laitue vireuse √©tait “une plante¬†s√©dative et¬†psychotropes connue depuis l’Antiquit√© -> sa s√®ve aurait des propri√©t√©s hypnotiques et narcotiques, similaire √† l’opium ; et fut cultiv√©e √† la fin du XIXe si√®cle dans la r√©gion de Clermont-Ferrand comme substitut de l’opium dans les cures de d√©sintoxication de cette drogue, car elle n’en poss√®de pas la toxicit√©."

Inscrivez-vous pour être informé.e des nouveaux articles.