Propagande en temps de guerre

Faut-il être fou pour déclencher la guerre ?

Si on y réfléchit deux secondes, la réponse est oui bien sûr. Dans quel état psychologique est-on quand la vie humaine ne pèse rien ? Quand on n’a aucune hésitation a envoyer une centaine de milliers de jeunes gens en tuer d’autres, à les bombarder, à détruire tout ce qui permet la vie quotidienne ?

Car depuis que l’invasion russe se précise sur l’Ukraine, c’est ce que les médias français, nombre “d’intellectuels”, de “spécialistes”, de politiciens de tout bord s’efforcent de nous faire avaler. Vladimir Poutine est un être irrationnel, solitaire, atteint de mégalomanie, et j’en passe.

Et pourtant, (comme Cyrano aurait pu le dire) c’est un peu court jeune homme! En effet, rien de tel que d’accuser un chien de la rage pour l’abattre. Alors que la réalité est bien plus complexe et ne relève pas plus de la psychiatrie que bien d’autres actes des gouvernants du monde.

Le fou de guerre

Le fou de guerre

Tout cela pour dire que les bruits de bottes déclenchent une unanimité nationale qui me fait frémir et prépare des lendemains qui craignent. Cela s’appelle de la propagande et a existé de tous temps (de guerre). Et gare aux voix isolés qui portent une autre vérité.

Comme le relève la candidate à la présidentielle Nathalie Arthaud : L’attaque de Poutine contre l’Ukraine est criminelle. Il faut affirmer sa totale solidarité avec les populations en Ukraine et en Russie, où des centaines de manifestants contre la guerre ont été arrêtés. Mais c’est la politique des grandes puissances occidentales qui a fait de l’Ukraine le théâtre de leur bras de fer avec la Russie.

Georges Bush était-il fou lorsqu’avec son administration il a lancé les armées états-uniennes violer la souveraineté de l’Afghanistan et de l’Irak, en inventant les mensonges les plus grossiers ? Et Barack Obama en poursuivant cette politique ? Et François Hollande (après bien d’autres) en envoyant les troupes françaises en Afrique ?

Je vous laisse répondre…

comments powered by Disqus