Education Populaire

« Mon bon monsieur, ma bonne dame, le monde va mal. »
« C’est pô juste »
S’indigner, se révolter c’est profondément humain. Chercher à comprendre pour permettre le changement ça l’est également, même si c’est moins facile. Et les machines à décerveler (comme dirait le Père Ubu) sont nombreuses.
La connaissance, la culture, l’art sont les outils pour une transformation heureuse de la société et du monde dans lequel nous vivons. Vive l’Éducation populaire !

Culture et émancipation

Cette partie aurait pu s’appeler « Éducation populaire« . En même temps la finalité de celle-ci, c’est justement l’émancipation de l’individu par la culture, alors ça fait un beau titre !
Dans cette partie du blog Yllis, des liens et des retours d’expérience de l’Éducation Populaire aujourd’hui (en particulier bien-sûr dans son rapport au théâtre !)

La Scène Éphémère

<

p style= »text-align: justify; »>De quoi s’agit-il ? De l’implantation pendant 4 à 6 semaines d’une salle de spectacle permanente et gratuite avec l’implication et la participation d’habitants et d’association locales. Sur cette scène sont convoqués différents champs artistiques du spectacle vivant (musique, théâtre, danse, marionnette…) Pendant 5 semaines c’est du rêve et de la liberté dans les lieux du quotidien, pour les habitants, qui sont, avec les associations, les principaux bénéficiaires.
La Scène Éphémère est née des expérimentations du Théâtre (De) tous Les Jours dans l’Oise qui furent à chaque fois un beau succès.