Devenir comédienne, comédien : vous aussi !

-> en scène !

Levez la main ceux qui n’ose pas se lancer, essayer, parce qu’ils ne sentent pas capable ? Si l’aventure vous tente, il faut y aller ! Certes c’est un peu de travail, mais tellement de plaisir ensuite (et ça vous apportera énormément dans votre vie quotidienne). Devenez actrice, acteur : faites du théâtre !

 

Il faut démystifier ce qu’on pense souvent : non seulement on a une tendance naturellement à se dévaloriser et puis on entend tellement parler de talent et de présence (de l’acteur). Est-ce que soi-même nous en disposons suffisamment pour ne pas avoir l’air ridicule ?

Le talent, c’est avant tout une histoire d’envie et de beaucoup de travail. Ce n’est pas moi qui le disait, mais le chanteur Jacques Brel . Dans une interview, il disait qu’il n’avait pas de talent, mais que c’était une envie folle d’accomplir ses rêves et beaucoup de sueur et de travail. Il concluait d’ailleurs en disant que si on avait envie de manger des homards, on aurait le talent de les manger (sans en mettre partout !).

Et la fameuse « présence de l’acteur », c’est quelque chose qui se développe. C’est d’ailleurs surtout une histoire de lâcher prise. Je me souviens d’un exercice fait en cours de théâtre par une de mes profs. Nous étions tous assis face à la scène, sur laquelle elle avait posé une simple chaise. « Quand vous sentez que vous aurez autant de présence que cette chaise, montez sur scène et allez vous asseoir dessus », nous a-t-elle donné comme consigne. Et bien je peux vous assurer que d’un coup cette chaise a acquis une présence formidable, qui se renforçait à mesure que les minutes passaient et que personne ne s’asseyait dessus !

 

3 conseils

Pour toutes celles qui veulent devenir comédien, en faire un métier ou en amateur, pour qui, c’est une passion (secrète ou non), trois petits conseils :

1_Lâcher-prise avant tout. Ce n’est pas par hasard si la plupart des cours, ateliers théâtre, répétitions… commencent par quelque chose qui s’apparente plus ou moins à de la relaxation. Le lâcher-prise est la qualité fondamentale de l’acteur. Quand il est sur scène, en jeu, il faut apprendre à ne pas se juger, ni se sentir juger. Et croyez-moi, ce lâcher-prise en jeu, ça s’acquiert. Tout est jeu (et travail !). Laissez-vous glisser dans le flow, ne réfléchissez plus, FAITES ! Vous verrez, ça procure des sensations géniales !

2_La technique de l’acteur. La voix, le corps, enfin tout ça. Il faut une technique pour être acteur, non ? Oui et non. Il y a quelques éléments techniques, mais, une fois de plus, l’essentiel est dans le lâcher-prise. Réellement. Tout le reste s’acquiert très vite. L’intérêt de prendre des cours, de travailler selon une méthode ou une autre (Lecoq, actor’s studio, Meisner, analyse-action, Commedia dell’Arte…) ou de travailler des aspects spécifiques (mime, chant, escrime, danse…), c’est d’apprendre à s’oublier. En travaillant selon une technique, un angle particulier, on est dans le FAIRE. C’est ça qui compte ! Et si en plus, vous acquerrez de la souplesse sur un aspect particulier du jeu, c’est la cerise sur le gâteau.

3_Cours et écoles. Quelle école faire ? Quel cours choisir ? La réponse dépend déjà des moyens financiers que vous désirez mettre ! Car cela va d’une centaine d’euros à l’année à plusieurs milliers d’euros par mois… Ensuite, une école de théâtre ou un cours, à mon sens, ce n’est pas fondamental, ni indispensable. Surtout si vous avez l’occasion de jouer, de pratiquer le théâtre (ou que vous vous la créez). Avec un cours ou une école, on apprend des techniques, qui par la suite ne sont pas forcément beaucoup utilisées. Ceci-dit, l’avantage de bosser ces techniques, c’est que 1 → elles favorisent un lâcher prise ; 2 → vous êtes ainsi dans le FAIRE. En fait, le très grand intérêt d’une école de théâtre, ou même d’un cours, c’est que ça permet de connaître et comprendre le milieu théâtral et surtout de se créer un réseau, de faire des connaissances, et ça, c’est précieux pour la suite ! (si vous voulez être pro, surtout en France, c’est sous cet angle du réseau qu’il faut choisir son école)

 

Je crois que vous l’avez compris : pour faire du théâtre, il faut… en faire. Il faut agir et pratiquer. Quand vous commencez, essayez de développer deux qualités qui vous faciliteront la vie et vous aideront ensuite (au théâtre comme dans votre vie ) : la bienveillance, envers les autres, mais aussi envers vous-même et l’endurance, il faut faire, refaire et refaire encore.

C’est pourquoi le théâtre c’est une formidable école de la vie !

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des